En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Galerie des Sources

Exposition du 15 mai au 15 juin 2014 Chantal BONOTTO

Publié le mardi 13 décembre 2016 16:24 - Mis à jour le mardi 13 décembre 2016 16:45

Exposition de Chantal Mathis 15 mai – 15 juin 2014

Voici mon approche qui est très personnelle et que l'artiste n'aura peut-être pas vu comme je le vois.

  1. C'est un travail globalement abstrait mais pas seulement. Chantal laisse toute liberté à l'imprévu des matières et à l’accident ; on pourrait dire qu'elle attend quelque chose…

Elle joue avec la tache, la spontanéité du geste, un certain emploi… expressif de la matière. Sa manière de peindre et de donner à voir trahit sa manière de VOIR. Son jeu rappelle celui de la découverte de l'abstraction par Kandinsky dans sa première période (1910-1914), avec ses « improvisations » et ses « compositions »

  1. Le deuxième aspect qui vous étonnera peut-être c'est son attrait pour l'esprit enfantin, cette spontanéité perdue au collège (on se demande ce que fait le prof d'arts) et qui se rapproche du rêve mais il ne faut pas confondre la naïveté et la liberté. Breton définit le surréalisme par rapport à la peinture comme «une crise absolue du modèle ». Le modèle ancien, pris dans le monde extérieur n'est plus et ne peut plus être. Celui qui va lui succéder, pris dans le monde intérieur, n'est pas encore découvert" André Breton.

  2. En fait, j'ai pensé à Miro pour qui la première source d'inspiration de Miró sont les deux infinis, depuis l'infiniment petit […] jusqu'à l'infiniment grand des espaces vide des constellations.
    in Michel Murat et Marie Claire Dumas, André Breton, L'Herne,‎ 1998, p. 314. Autre point commun que l'artiste pourra peut-être nous confirmer : la pensée orientale.

 

Les créations de Chantal Mathis qui travaillent avec le hasard ne sont pas insignifiantes ; elles nous parlent.

Pour finir, une idée qui m'est chère : l'art est avant tout un partage et une rencontre : on n'est pas obligé…

À vous d'aller au-delà de vos habitude, d'oublier de penser, de vivre par vos yeux et vos émotions.